AccueilCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 textes et poèmes "chiens, refuge, adoption..."

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Maryposa
Cocker Anglais
avatar

Féminin
Age : 46
Localisation : près de Chambéry, Savoie (73)
Date d'inscription : 20/03/2007

MessageSujet: Re: textes et poèmes "chiens, refuge, adoption..."   Ven 17 Sep 2010, 20:02

Up pour ce topic qui met les larmes aux yeux mais c'est nécessaire !
Revenir en haut Aller en bas
Cathy

avatar

Féminin
Age : 47
Localisation : Sud des Landes (40)
Date d'inscription : 18/11/2009

MessageSujet: Re: textes et poèmes "chiens, refuge, adoption..."   Ven 17 Sep 2010, 22:12

*LETTRE D'UN EMPLOYE D'UNE FOURRIERE*

Je crois que notre société a besoin qu'on attire son attention là-dessus.
En tant que responsable d'une fourrière, je vais partager quelque chose avec
vous... un regard de l'intérieur, si vous me le permettez.

Tout d'abord, tous les vendeurs/éleveurs d'animaux devraient travailler au
mons UN JOUR dans une fourrière.
Peut-être qu'en voyant ces regards tristes, perdus... les yeux troublés,
vous changeriez s sur l'élevage et la vente à des personnes que vous ne
connaissez même pas.
Ce chiot que vous venez de vendre finira probablement dans ma fourrière
quand il ne sera plus une jolie boule de poils.
Alors... comment vous sentiriez-vous si vous saviez qu'il y a 90% de chances
que ce chien ne sorte jamais de la fourrière s'il y arrive seulement ? Qu'il
soit de race ou non.
50% des chiens qui entrent dans mon centre, abandonnés ou venant de la rue,
sont de race pure...
Les excuses les plus fréquentes que j'entend sont :
-“Nous déménageons et nous ne pouvons pas emmener notre chat/chien”.
Vraiment ? Où déménagez vous pour nepas pouvoir prendre d'animal et pourquoi
avoir choisi cet endroit et pas un autre où vous pourriez le garder ?
-“Le chien est devenu plus grand qu'on pensait”. Et quelle taille
croyiez-vous qu'un Berger allemand avait ?!
-“Je n'ai pas de temps pour m'en occuper” - C'est vrai ? Je travaille 10 ou
12 heures par jour et j'arrive quand même à trouver du temps pour mes 6
chiens.
-“Il nous abîme toute la cour” - Pourquoi ne le prenez vous pas à
l'intérieur avec vous ?

On me dit toujours “Pas la peine d'insister pour lui trouver un foyer, nous
savons qu'il sera adopté, c'est un bon chien”
Ce qui est triste c'est que votre animal ne sera PAS adopté.... et
savez-vous combien une fourrière est stressante ?
Laissez-moi vous raconter :
L'animal a 72 heures pour trouver une nouvelle famille à partir du moment où
vous la laissez.
Parfois un peu plus si la fourrière n'est pas pleine et arrive à se
débrouiller pour le garder en parfaite santé.
S'il prend froid, il meurt.
Il sera confiné dans une petite cage, entourré des aboiements et des pleurs
de 25 autres.
Il devra se débrouiller seul pour manger et dormir.
Il sera déprimé et pleurera constamment sur la famille qui l'a abandonné.
S'il a de la chance, et si j'ai assez de bénévoles, il pourra être sorti de
temps en temps.
Sinon, il ne recevra aucune attention, sauf une assiette de nourriture
glissée sous la porte de la cage et quelques giclées d'eau.
Si le chien est grand, noir ou d'une race "bull" (pitbull, mastin…), vous
l'avez conduit à la mort du moment qu'il a passé la porte. Ces chiens ne
sont généralement pas adoptés.
Peu importe qu'il soit "doux" ou "dressé"...
Si le chien n'est pas adopté dans les 72 heures suivant son entrée et que le
refuge est plein, il sera sacrifié.
Si le refuge n'est pas plein et que le chien est suffisamment gentil et
d'une race attractive, il est possible que son exécution soit repoussée,
mais pas pour longtemps.
La plupart des chiens sont mis en cages de protection et sont sacrifiés
s'ils montrent la moindre agressivité.
Même le chien le plus calme est capable de changer dans un tel
environnement.

Si votre chien est contaminé par la toux du chenil (traquéobronchite
infectieuse canine) ou toute autre infection respiratoire, il sera sacrifié
immédiatement, simplement parce que les fourrières n'ont pas les moyens de
payer des traitements à 150 euros.
Et voici quelque chose sur l'euthanasie pour ceux qui n'ont jamais été
témoins de comment un animal parfaitement sain sera sacrifié :
En premier lieu, il sera sorti de sa cage en laisse.
Les chiens pensent toujours qu'ils vont se promener, ils sortent heureux,
remuant la queue... jusqu'à ce qu'ils arrivent à la "chambre", là ils
freinent tous des 4 pattes.
Ils doivent sentir ou capter la mort ou sentir les âmes tristes qui ont été
laissées là.
C'est bizarre mais ça arrive avec tous sans exception.
Le chien ou chat sera tenu par 1 ou 2 techniciens vétérinaires, en fonction
de sa taille et de sa nervosité.
Ensuite, un spécialiste de l'euthanasie ou un vétérinaire entamera le
processus de trouver une veine dans sa patte avant et il lui injectera la
dose de “substance rose”.
Espérons que l'animal ne prenne pas peur en se sentant immobilisé. J'en ai
vu se griffer eux-mêmes et finir couverts de leur propre sang, rendus sourds
par les aboiements et les cris.
Tous ne “dorment” pas immédiatement. Parfois ils sont pris de spasmes
pendant un instant et se souillent.
Une fois terminé, le cadavre de votre animal sera empilé comme un bout de
bois, dans un grand congélateur, avec tous les autres animaux en attendant
qu'on vienne les chercher comme des déchets.
Qu'arrive-t-il ensuite ? Il sera incinéré ? Ils le conduisent à la décharge
? Ils le transforment en nourriture pour animaux? Vous ne le saurez jamais
et vous ne vous poserez probablement jamais la question.
Ce n'était qu'un animal et vous pouvez toujours en acheter un autre, non ?

J'espère que si vous avez lu jusqu'ici, vous avez eu les yeux troublés et
que vous ne pouvez pas vous sortir de la tête les images qui occupent mon
esprit tous les jours quand je rentre chez moi après le travail.
Je déteste mon travail, je déteste qu'il existe et je déteste savoir qu'il
existera toujours à moins que vous changiez et vous rendiez compte des vies
que vous gâchez, bien plus nombreuses que juste celle que vous laissez à la
fourrière.
Entre 9 et 11 millions d'animaux meurent quotidiennement dans les fourrières
et vous êtes les seuls à pouvoir arrêter cela.
Je fais tout mon possible pour sauver les vies que je peux mais les refuges
(fourrières) sont toujours pleins et chaque jour il y a plus d'animaux qui
entrent que ceux qui sortent.
Je veux juste insister sur ce point : NE FAITES PAS D'ELEVAGE OU N'ACHETEZ
PAS D'ANIMAUX TANT QU'IL Y EN A QUI MEURENT DANS LES FOURRIERES.
Détestez-moi si vous voulez. La vérité est douloureuse et la réalité est ce
qu'elle est.
J'espère juste qu'avec ce texte au moins une personne aura changé d'avis sur
l'élevage et l'abandon de son animal dans une fourrière ou sur l'achat d'un
chien.
Espérons qu'un jour quelqu'un vienne à mon travail et me dise "j'ai lu cela
et je veux adopter".
Ca vaudrait la peine.

Si vous voulez que la situation change, renvoyez ce texte à tous vos
contacts.

Jazz M. Onster.
Revenir en haut Aller en bas
Cathy

avatar

Féminin
Age : 47
Localisation : Sud des Landes (40)
Date d'inscription : 18/11/2009

MessageSujet: Re: textes et poèmes "chiens, refuge, adoption..."   Ven 17 Sep 2010, 22:14

Valérie m'avait transmise cette lettre il y a quelques jours, je crois qu'il serait bien que nous la lisions tous et que nous la diffusions....
Revenir en haut Aller en bas
Maryposa
Cocker Anglais
avatar

Féminin
Age : 46
Localisation : près de Chambéry, Savoie (73)
Date d'inscription : 20/03/2007

MessageSujet: Re: textes et poèmes "chiens, refuge, adoption..."   Ven 17 Sep 2010, 22:41

C'est poignant, je ne sais pas comment les gens qui travaillent dans les fourrières ou refuges arrivent à supporter toute cette souffrance... cepopossible

Les regards tristes de certains chiens des vidéos des pages précédentes me hantent mais vivre tous les jours avec ça, chapeau bas !
Revenir en haut Aller en bas
chlo
Eleveur Cocker Anglais
avatar

Féminin
Age : 61
Localisation : LES AVANTS/MONTREUX (SUISSE)
Date d'inscription : 16/09/2006

MessageSujet: Re: textes et poèmes "chiens, refuge, adoption..."   Sam 18 Sep 2010, 11:53

De l'avis de Maryposa ...
Revenir en haut Aller en bas
bicouze

avatar

Féminin
Age : 35
Localisation : 20km d'amiens 80
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: textes et poèmes "chiens, refuge, adoption..."   Sam 18 Sep 2010, 12:17

Je diffuse et ça y est j'ai encore les boules ce matin et en ce moment c'est plutôt quotidien... triste

je ne passe pas une journée sans penser à tous ceux qui n'ont pas la chance des notres qui sont dans nos foyers!!! morose? dépréssive? mélancolique? non juste révolter!! si j'auvais les moyens je serais bien plus impliquer dans la cause animale et surtout avoir ma propre structure!! mais bon, on essaye de faire ce que l'on peut avec ce que l'on a... frown
Revenir en haut Aller en bas
joce

avatar

Féminin
Age : 65
Localisation : brignais 69530
Date d'inscription : 30/09/2009

MessageSujet: Re: textes et poèmes "chiens, refuge, adoption..."   Dim 19 Sep 2010, 09:21

j ai les larmes aux yeux mais j ai une pensée positive pour tous les maitres qui rendent leur chien heureux il y en a beaucoup aussi des 4 chats que j ai 3 ont croisé ma route par hasard il n y a que la 4ème qui est un rève que je ne pensais pas réaliser et ma mamie de plus de 17 ans peut vous dire qu il y a des personnes aimant et puis il y a les autres .et les premiers je les remercieet les autres qui sont souvent des personnes avec de grandes idées? j ai envie de leur dire mais regardez vous tels que vous ètes.
Revenir en haut Aller en bas
pacha1
Invité



MessageSujet: Re: textes et poèmes "chiens, refuge, adoption..."   Mer 01 Déc 2010, 19:00

Quel poème ! c'est si vrai. bravo Olivier, mes larmes coulent,
mais je me remets, en regardant mes chiens, qui eux, viennent tous les deux d'un refuge.
Revenir en haut Aller en bas
Cathy

avatar

Féminin
Age : 47
Localisation : Sud des Landes (40)
Date d'inscription : 18/11/2009

MessageSujet: Re: textes et poèmes "chiens, refuge, adoption..."   Mer 01 Déc 2010, 19:56

Je viens de relire les 6 pages, regarder les deux vidéos......... je n'aurais pas dû........ Crying or Very sad j'en suis malade........
Revenir en haut Aller en bas
kim37
Invité



MessageSujet: histoire vécue    Lun 11 Avr 2011, 20:05

Voilà comment à commencer mon histoire avec les sdf et leur chien


YOUN ET YOUNETTE


Voici le moment venu de raconter ma plus belle histoire !!!!! Les personnes qui ont vécu avec moi cette longue aventure il y a deux ans m'ont toujours dit que je devrais la transcrire sur papier .Je vous la livre ,prenez le temps de la vivre !


Voici dix années, je me décidai d'aller à la rencontre de ces gens que l'on dit marginaux, que l'on dit peu fréquentables, que l'on dit violents, que l'on dit alcooliques, ceux qui font peur, ceux qui rendent la société malsaine : les SDF. Maëva est née prématurément, et un soir me rendant à la maternité pour lui rendre visite j'aperçois le camion qui était à la disposition des personnes exclues. **Des **mois se passent , l'été se passe, l'automne se passe ! Assise sur ma banquette, écoutant les informations bien au chaud devant ma télévision (en ce temps-là j'avais encore des moments de repos...) j'écoute la détresse que ressentent ces hommes et femmes à la rue ! Décidée, sans demander l'avis à qui que ce soit à la maison : je me lève et je m'entends encore dire : JE VAIS VOIR ! Je n'ai sans doute pas fini de voir car cela fait dix ans que je vais voir . Après quelques entretiens auprès de responsables de l'association , me voici couverte de la tête aux pieds tant il faisait froid à réaliser ce qui allait me faire vivre des aventures inoubliables, des moments intenses, des instants remplis de tendresse, de joie, de tristesse, de rire mais jamais oh! non jamais de doute sur mon action ...

Que vais-je donc dire à ces personnes ayant tant de souffrances ? Que vais-je dire à ces bénévoles qui forment déjà une équipe ? J'arrive toute rougissante à cette table où l' ambiance était déjà bien animée .Un furtif bonjour et.. on ne me laisse même pas le temps de dire un mot de plus. Un homme me fixe du regard. Cet homme fort à la barbe blanche se lève Sa voix couvre toutes les autres. Il m'accueille avec des propos qui me mettent très très mal à l'aise. Il y a de quoi. Que faire ? Rire, acquiescer, le renvoyer dans les roses. Je n'ai rien trouvé d'autre que de me faufiler dans le camion, j'avais dans l'idée de ne plus jamais en sortir, de ne plus jamais revenir sur ces lieux. Je venais de me ridiculiser devant les sdf, devant les bénévoles. Comment sortir de cette situation? "Elle a la trouille, elle ne veut pas revenir !" Voilà à nouveau que ce grand bonhomme si insultant revient à la charge. D'un air tout à fait dégagé, je lui rétorque qu'il ne me faisait pas du tout peur, tiens même je me faisais une soupe pour la manger à côté de lui. Et bien maintenant ma grande il faut y aller. Je viens m'asseoir sur la chaise qu'il m'avait réservée. Toujours de cet air arrogant, il désigne un de ses sbires pour aller lui chercher son litron de rouge. Sa large main laisse glisser quelques pièces dans celle du copain. Un quart d'heure se passe, le jeune revient SANS LITRON SANS ARGENT.



Alors, ce grand barbu que je voyais déjà en ogre a décuplé ses forces, il se lève et commence à lever le poing bombant le torse. Il pose son autre main sur mon épaule et en une fraction de seconde son visage change d'aspect, de l'homme défiguré de colère il se transforme en visage se voulant être rassurant voire protecteur. Et d'une douce voix de me dire : "Je ne dis rien , je ne dis rien, je sais que tu as peur et je ne veux pas que tu aies peur ! A cet instant précis, quelque chose se passa : le début d'une amitié hors norme ! Une toute petite bonne femme ne connaissant rien à la rue et cet homme qui me paraissait indestructible. La soirée se passa merveilleusement bien. Et les soirées à venir étaient remplies d'émotions. Youn, tu étais le clochard d'antan, celui qui n'était pas méchant, celui qui aimait le respect . Il est vrai quand tu avais vidé ta bouteille , tu avais la voix forte, le poing facile mais tu savais te faire respecter et tu demandais aux jeunes de la rue de nous respecter, nous bénévoles !

Tu m'as appris la débrouille, quand tu as mal à l'estomac tu manges un bol d'eau épaissi avec la farine etc.. .Mais ce que tu m'as appris avant toute chose : ne jamais juger , ne jamais avoir d'apriori. Effectivement, tu m'as reçue un peu, même très brutalement ce fameux soir. MAIS TU M'AS APPRIS A AFFRONTER CETTE CRAINTE DEVANT L'AUTRE, DEVANT L'AUTRE QUI EST DIFFERENT. CETTE CRAINTE ,TU AS SU LA TRANSFORMER EN CONFIANCE.

Pendant dix années nous avons discuté, pendant dix années je te voyais au loin arriver avec ta casquette et tout le monde de dire, accueillis et bénévoles "Ah ! voilà Youn !" Bien sûr , tu n'avais pas que des amis. Philibert était justement l'un des tes ennemis. Mais pour ma part ,il était l'un de mes protégés. Mais, toi tout comme lui ,tu as accepté que je sois ta confidente et la sienne en même temps. Je mettrai sur papier également l'histoire de Philibert et de Snooki (ce toutou de 10 ans fait encore partie de ma petite meute actuelle). Tu me parlais de Napoléon, tu me parlais de tes enfants...Tu chantais,tu riais, tu hurlais mais jamais je ne t'ai vu pleurer ! Parfois, tu ne faisais que passer ,tu avais à faire . Après m'avoir déposer brièvement un baiser sur la joue (j'avais ce grand privilège)tu te retournais et sans que tu le saches je te regardais partir de ton pas lent,sûr de toi,le dos courbé avec ton sac en guise de maison. Mon Dieu, que j'avais du mal à te tutoyer, tu te fâchais même. Et un jour tu m'as dit :

"QUAND TU DIS VOUS, TU PARLES A TOUT LE MONDE QUAND TU DIS TU, TU ES AVEC MOI, TU PARLES A MOI ET PAS AUX AUTRES"




Je peux vous dire que j'ai retenu la leçon. Et puis, une petite chienne lui a été donnée, enfin c'est ce qu'il dit mais peu importe il était accompagné d'une gentille petite toutoune rousse qui répondait au nom de ...Younette. Alors quand on voyait la tête de Younette on voyait la tête de Youn ! Tous les deux d'un grand calme, d'une grande sagesse. Aux moments des fêtes de Noël , chaque année j'écris des poèmes que je glisse dans les boites aux lettres dans mon village. Chaque personne peut donner pizza, chocolat, quiches et nourritures aux chiens. Je vais chercher tout cela à leur domicile et les amène au camion pour "faire ce repas de Nöel avec les sdf" ou manger avec eux sur le trottoir. Je vous glisserai à la fin de cette histoire un des poèmes distribué ces fêtes de 2006. Je le revois , allongé sur son banc de pierre devant la gare en plein soleil, le ventre à l'air ! Tant de souvenirs! Sitôt que Youn s'arrêtait, tel un bon soldat, Younette s'asseyait à ses pieds et attendait patiemment qu'il se remette en route ! Oh, il en prenait soin. Dans son sac à dos il y avait toujours le paquet de croquettes de sa protégée. Quel binôme formidable ! J'adorais voir cette large silhouette au loin se diriger vers notre table et quand tu te posais sur ta chaise, tu prenais toute la place tant tu avais grande prestance. Il m'a toujours intimidée jusqu'au jour où les rôles se sont inversés...

Vous savez ces grands bonhommes étant habitués à être confrontés à tant de misère se croient invincibles. Sauf que, un jour il faut se rendre à l'évidence quand on a trop abusé du litron.....la maladie nous guette, et peut être plus vite à la rue car on y vieillit plus vite. On refuse à maintes reprises de se rendre à l'hôpital, mais la douleur devient trop intense et il faut pousser la porte de cet endroit tant appréhendé par les sdf: L'HOPITAL.




On m'apprend que Youn a accepté de se faire soigner ! En fait , on se fait encore plus de soucis quand ces personnes à la rue acceptent les soins car on sait que leur état général est déjà bien dégradé. Alors je me rends à son chevet et découvre un homme tout de blanc vétu alité et toutefois encore grommelant comme à l'accoutumée. Je l'embrasse et entame diverses discussions entrecoupées de blagues. Cet homme m'aura toujours impressionnée, je le trouvais si beau mais pas que physiquement, il dégageait quelque chose d'inexplicable. Je savais que son état n'était pas au top, il avait décidé d'arrêter la rue, il était d'accord enfin de se poser , de laisser le sac de côté.
Je ne savais pas trop comment aborder certains sujets. Alors j'amorçais timidement quelques phrases telles que -"Et bien dis donc on doit penser à plein de choses quand on est comme cela obligé de rester coucher" Et d'un air si triste il me rétorquait -"Oh que oui !" Et nous nous sommes dit quelques confidences. Comme s'il se doutait de quelque chose, il m'avait demandé de prendre soin de Younette. Promesse facile à tenir pour moi ! Et les jours passent où sa mine devient de plus en plus jaunâtre, et les mots commencent à n'être simplement que balbutiés. Et voilà l'instant où les rôles se sont inversés, où tout à basculer :-"Murielle, mouille le gant s'il te plait et mouille moi les lèvres."Ce que je fis avec grand honneur ! Ce grand bonhomme me demandait de lui mouiller les lèvres, celui qui un soir m'avait tant fait peur me demandait de le soulager un tant soit peut !

J'ai pris à cet instant une grande leçon !Une de plus de sa part ! Personne n'est fort, personne n'est faible. Devant Le Moment, c'est instant inéluctable nous sommes tout petits, tout petits et ensemble
nous pouvons basculer de "l'autre côté" sauf que nous ne traversons pas le pont en même temps. L'un fait un pas vers l'inconnu et l'autre reste pour le faire revivre, pour qu'il ne soit pas oublié .Et ainsi passent les hommes, ainsi passent les générations



Je décidai d'amener la photo de Younette......et le jour où j'ai posé le cadre sur ses grandes mains il n'y eut guère de réaction il répondit d'un air tout fait dégagé :-"Ah oui Younette" et c'est tout il a refermé les yeux ! Et voilà nous n'avons plus communiqué.

Cette histoire je dois la terminer.... le manque de temps m'en empêche !!




Revenir en haut Aller en bas
anne06
Cocker Anglais
avatar

Féminin
Age : 54
Localisation : NICE - 06
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: textes et poèmes "chiens, refuge, adoption..."   Lun 11 Avr 2011, 20:31

c'est très émouvant, il se noue parfois des amitiés entre personnes qui rien ne rassemble, et pourtant ... merci Kim ! wink2
Revenir en haut Aller en bas
chris5060



Féminin
Age : 65
Localisation : France
Date d'inscription : 07/04/2011

MessageSujet: Re: textes et poèmes "chiens, refuge, adoption..."   Lun 11 Avr 2011, 22:45

Je transmets pour Kim

chiens de sdf (les maitres m'autorisent bien sûr)










younette



Revenir en haut Aller en bas
Littleme63
Modératrice placement
avatar

Féminin
Age : 34
Localisation : 63
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: textes et poèmes "chiens, refuge, adoption..."   Sam 11 Juin 2011, 14:03

une nouvelle petite video emouvante sur le theme des abandons Wink

STOP ! JE NE SUIS PAS UN JOUET !!!
de Solidarité Animale et Planétaire (vidéos)
1:55
"L'abandon tue 100 000 Animaux par an"
"Quand on aime son Animal c'est Main dans la Patte jusqu'à ce que la mort vous sépare."

L'ABANDON est un ACTE BARBARE !
L'ABANDON est un CRIME pour lequel l'Animal est le seul condamné à MORT !

"Le chien n'a qu'un but dans la vie ~ offrir son coeur." J. R. Ackerley

[Article L. 214-1 du Code rural Tout animal étant un être sensible doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce.]

https://www.facebook.com/video/video.php?v=124361374297023&oid=178463282184328&comments

_______ signature __________

cliquez sur la bannière pour lire son histoire !
Revenir en haut Aller en bas
gamine387342

avatar

Féminin
Age : 51
Localisation : isère
Date d'inscription : 04/10/2010

MessageSujet: Re: textes et poèmes "chiens, refuge, adoption..."   Jeu 16 Juin 2011, 16:31

Bonjour,
j'ai reçut ce matin mon petit magasine de " la protection des animaux " no 210 de juin 2011,
je cite la page 13;

L'Animal: un être surhumain.

Comment ne pas condamner l'erreur fondamental de l'Homme,face à certains mystères de tout ramener à lui en parlant des phénomènes qui échappent manifestement aux notions humaines?

En effet,
l'instinct animal l'emporte de très loin sur l'intelligence de l'Homme et qui sait si l'intelligence
( ou ce que nous appelons ainsi ) n'est pas en définitive le tâtonnement des instincts disparus?

L'infériorité de l'Homme n'est-elle pas immense si l'on aborde les perceptions à grandes distance:

Un chien peut retrouver son maitre à des milliers de kilomètres, un pigeon s'oriente seul et le cerf fait accourir vers lui la biche en pleine forêt.

Mieux que nous,l'animal sent venir l'orage,un cataclysme ou la mort.

Ainsi,il a été constaté qu'avant le Tsunami du 26 décembre 2004,en Asie de sue-est,qui avait causé plus de 300 000 morts et 5 millions de blessés ....., les animaux avaient pressenti la mort qui allait déferler sur eux en fuyant instinctivement vers les zones intérieures ou les endroits escarpés.
Les oiseaux s'envolaient,les éléphants brisaient leurs chaînes ,chiens et chats couraient en tout sens se mettrent à l'abri alors que l'homme restant passif ,n'avait rien senti venir,
ne voyant rien ou trop tard.
Ces animaux,que l'on appelle << des bêtes << font aussi preuve entre eux d'une solidarité incroyable comme ce bébé hippopotame qui avait perdu sa mère lors de ce Tsunami qui avait aussi touché les côtes du Kenya,recueilli par une tortue géante centenaire dans un parc animalier .
En médecine,depuis 2007, un chien Berger Malinois,a été dressé ,sur la base aérienne militaire d'ORLEANS-BRICY (45) a identifier,au flair,la cancer de la prostate chez l'Homme.
Or,grâce à lui,le Professeur Cussenot,urologue à l'origine de l'expérimentation canine,sait désormais que les urines des patients atteints d'un cancer de la prostate dégagent une odeur différente de celles de personnes saines .

Au Japon,une chienne Labrador Retriever ,appelée Marine,a détecté des cancers colorectaux aprés avoir reniflé des échantillons soit de selles liquides ou de l'air expiré par les patients.
il est vrai que l'odorat du chien est 100 000 plus puissant que celui de l'homme avec plus de 200 millions de cellules olfavtive contre une dizaine de millions chez l'humain.

chez les chats,comment ne pas évoquer le cas le " l'ange de la mort à 4 pattes "comme fut surnommé en 2007,un chat au ventre blanc qui régulièrement visitait certains malades d'une maison de retraite dans le Rhode Island aux USA peu de temps avant leur mort.

Plusieurs chercheurs ont alors émis l'hypothèse que ce chat était attiré par l'odeurs des Cétones,des produits chimiques dégagés par les cellules en fin de vie.

Quant aux rats,qui peuvent être associés à de nombreuses maladies dont la Peste,ils sont aussi utilisés pour empêcher que d'autres maladies ne se développent.
Des expériences ont été faites avec la rat de Gambie,grand rongeur d'Afrique,qui a démontré sa capacité à détecter des cas de tuberculose dans des échantillons de salive humaine à 90%.

Enfin,comment pourrait-on nier que dans son regard l'animal peut exprimer l'intensité poignante d'une détresse et le reflet d'une vie intérieure ?

L'animal ,déclaré " être vivant et sensible " par l'article 9 de la loi du 10 juillet 1976, a bien une conscience mais là encore l'Homme en juge d'aprés sa propre notion du bien ou du mal.
............................................................................................................

Je voulais juste rajouter qu'un jour j'ai vu un reportage ( sur National Géographique je crois)
que des rats sont aussi capable de détecté des mines !
Revenir en haut Aller en bas
gamine387342

avatar

Féminin
Age : 51
Localisation : isère
Date d'inscription : 04/10/2010

MessageSujet: Re: textes et poèmes "chiens, refuge, adoption..."   Jeu 23 Aoû 2012, 19:27

Revenir en haut Aller en bas
Littleme63
Modératrice placement
avatar

Féminin
Age : 34
Localisation : 63
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: textes et poèmes "chiens, refuge, adoption..."   Ven 12 Avr 2013, 08:14

Citation :
A méditer !!! Pour tous ceux qui abandonnent lâchement leurs animaux !!!
J'ai adopté votre chien.

J'ai adopté votre chien aujourd'hui.
Celui que vous avez laissé au refuge.
Celui que vous avez eu pendant 10 ans.
Et que vous ne vouliez plus garder.

J'ai adopté votre chien aujurd'hui.
Saviez-vous qu'il avait perdu du poids ?
Saviez-vous qu'il est terrorisé et déprimé ?
Et qu'il semble avoir perdu toute confiance ?

J'ai adopté votre chien aujurd'hui.
Il avait des puces et souffrait du froid.
Je suppose qu'il vous importe peu de savoir dans quel état il est ?
On m'a dit que vous l'aviez abandonné.

J'ai adopté votre chien aujourd'hui.
Avez-vous eu un bébé, ou avez-vous déménagé ?
Avez-vous d'un coup, développé des allergies ?
Ou n'y avait-il AUCUNE raison pour qu'il ne puisse rester avec vous ?

J'ai adopté votre chien aujourd'hui.
Il ne joue pas et mange à peine.
Je crois qu'il est très triste
Et ça prendra du temps avant qu'il ne reprenne confiance.

J'ai adopté votre chien aujourd'hui.
Et ici, il sera aimé.
Il a trouvé sa famille définitive.
Et un chaud panier dans lequel se reposer.

J'ai adopté votre chien aujourd'hui.
Et je lui donnerai tout :
Patience, amour et sécurité.
Afin qu'il puisse oublier votre lâcheté.

_______ signature __________

cliquez sur la bannière pour lire son histoire !
Revenir en haut Aller en bas
Maryposa
Cocker Anglais
avatar

Féminin
Age : 46
Localisation : près de Chambéry, Savoie (73)
Date d'inscription : 20/03/2007

MessageSujet: Re: textes et poèmes "chiens, refuge, adoption..."   Ven 12 Avr 2013, 09:00

Il faudrait le faire lire à tous ceux qui emmènent leur compagnon au refuge, ça en ferait peut-être réfléchir quelques-uns...
Revenir en haut Aller en bas
chlo
Eleveur Cocker Anglais
avatar

Féminin
Age : 61
Localisation : LES AVANTS/MONTREUX (SUISSE)
Date d'inscription : 16/09/2006

MessageSujet: Re: textes et poèmes "chiens, refuge, adoption..."   Ven 12 Avr 2013, 19:32

Magnifique !
Revenir en haut Aller en bas
Tangokoni

avatar

Féminin
Age : 52
Localisation : Saint Quirc dans le 09 Ariège.
Date d'inscription : 04/04/2013

MessageSujet: Re: textes et poèmes "chiens, refuge, adoption..."   Ven 12 Avr 2013, 20:26

Très joli poème en effet, qui pourrait donner à réfléchir à des personnes qui ont peut-être encore un soupçon de conscience !
Revenir en haut Aller en bas
Tangokoni

avatar

Féminin
Age : 52
Localisation : Saint Quirc dans le 09 Ariège.
Date d'inscription : 04/04/2013

MessageSujet: Re: textes et poèmes "chiens, refuge, adoption..."   Ven 12 Avr 2013, 20:29

Ceci me fait penser à qqe chose que j'avais écrit il y a qqes années, en sachant que les deux toutous que j'ai actuellement je les ai trouvés au moins d'aout, il y a 11 ans et il y a 4 ans, le mâle jeté au bord d'une autoroute et la femelle par une vitre de voiture dans mon village.

"Il me reste peu de temps"

Il me reste peut-être un ou deux jours à vivre.
Personne n'est venu... Je sais, je vais mourir...
Dans ma tête d'animal, il y a tant de souvenirs.
Et j'étais si heureux au temps où j'étais libre...
Je vous aimais depuis presqu'une vie entière,

Six ans, je m'en souviens, et c'était merveilleux...
Vous m'avez "balancé" à travers la portière.
Et je n'ai pas compris. C'était peut-être un jeu...
Vous avez disparu au loin sur l'autoroute.
Et je suis resté seul, me traînant au fossé,
Le coeur désespéré et l'esprit en déroute,

Gémissant de douleur sous ma patte cassée...
J'ai fini au refuge où j'attend chaque jour.
Qu'on vienne me chercher pour tout recommencer...
Je ne vous en veux pas. J'ai pour vous tant d'amour.
Qu'on serait bien chez nous comme par le passé...

La nuit tout doucement a envahi ma cage...
C'est vrai, je vous aimais et je vous aime encore,
Je ne dormirai pas et j'attendrai l'aurore,
En guettant tristement à travers le grillage...
Et puis, quoi qu'il arrive, n'ayez pas de remord,
Au bout de mon amour, je vous offre ma mort...
Vous pouvez à loisir vous dorer sur les plages,


J'entend venir quelqu'un...
Il vient d'ouvrir ma cage.
Revenir en haut Aller en bas
Tangokoni

avatar

Féminin
Age : 52
Localisation : Saint Quirc dans le 09 Ariège.
Date d'inscription : 04/04/2013

MessageSujet: Re: textes et poèmes "chiens, refuge, adoption..."   Sam 13 Avr 2013, 12:20

Ouh la ! je suis absolument désolée, je n'ai pas écrit ce texte, ce n'est pas celui-ci, je l'avais parmi les nombreux poèmes que j'ai écrit, mais je ne l'ai pas écrit, pardon à son auteur. J'en suis encore désolée, mais cela aura permis au moins de le faire connaitre !
Revenir en haut Aller en bas
gamine387342

avatar

Féminin
Age : 51
Localisation : isère
Date d'inscription : 04/10/2010

MessageSujet: Re: textes et poèmes "chiens, refuge, adoption..."   Dim 07 Juil 2013, 16:48

et vous ? que pensez vous de ce texte ? moi,j'aime beaucoup !

http://www.frizou.org/pausetendresse/05-pause-chiots-a-vendre.html
Revenir en haut Aller en bas
Maryposa
Cocker Anglais
avatar

Féminin
Age : 46
Localisation : près de Chambéry, Savoie (73)
Date d'inscription : 20/03/2007

MessageSujet: Re: textes et poèmes "chiens, refuge, adoption..."   Dim 07 Juil 2013, 17:04

Magnifique Corinne, j'aime beaucoup. coeur bisou 
Revenir en haut Aller en bas
chlo
Eleveur Cocker Anglais
avatar

Féminin
Age : 61
Localisation : LES AVANTS/MONTREUX (SUISSE)
Date d'inscription : 16/09/2006

MessageSujet: Re: textes et poèmes "chiens, refuge, adoption..."   Dim 07 Juil 2013, 20:23

Très émouvant ...
Revenir en haut Aller en bas
Tangokoni

avatar

Féminin
Age : 52
Localisation : Saint Quirc dans le 09 Ariège.
Date d'inscription : 04/04/2013

MessageSujet: Re: textes et poèmes "chiens, refuge, adoption..."   Jeu 22 Aoû 2013, 00:44

up15 

Je viens de lire ce topic en entier et j'ai trouvé que cette lettre est à faire lire à nouveau !

Cathy a écrit:
*LETTRE D'UN EMPLOYE D'UNE FOURRIERE*

Je crois que notre société a besoin qu'on attire son attention là-dessus.
En tant que responsable d'une fourrière, je vais partager quelque chose avec
vous... un regard de l'intérieur, si vous me le permettez.

Tout d'abord, tous les vendeurs/éleveurs d'animaux devraient travailler au
mons UN JOUR dans une fourrière.
Peut-être qu'en voyant ces regards tristes, perdus... les yeux troublés,
vous changeriez s sur l'élevage et la vente à des personnes que vous ne
connaissez même pas.
Ce chiot que vous venez de vendre finira probablement dans ma fourrière
quand il ne sera plus une jolie boule de poils.
Alors... comment vous sentiriez-vous si vous saviez qu'il y a 90% de chances
que ce chien ne sorte jamais de la fourrière s'il y arrive seulement ? Qu'il
soit de race ou non.
50% des chiens qui entrent dans mon centre, abandonnés ou venant de la rue,
sont de race pure...
Les excuses les plus fréquentes que j'entend sont :
-“Nous déménageons et nous ne pouvons pas emmener notre chat/chien”.
Vraiment ? Où déménagez vous pour nepas pouvoir prendre d'animal et pourquoi
avoir choisi cet endroit et pas un autre où vous pourriez le garder ?
-“Le chien est devenu plus grand qu'on pensait”. Et quelle taille
croyiez-vous qu'un Berger allemand avait ?!
-“Je n'ai pas de temps pour m'en occuper” - C'est vrai ? Je travaille 10 ou
12 heures par jour et j'arrive quand même à trouver du temps pour mes 6
chiens.
-“Il nous abîme toute la cour” - Pourquoi ne le prenez vous pas à
l'intérieur avec vous ?

On me dit toujours “Pas la peine d'insister pour lui trouver un foyer, nous
savons qu'il sera adopté, c'est un bon chien”
Ce qui est triste c'est que votre animal ne sera PAS adopté.... et
savez-vous combien une fourrière est stressante ?
Laissez-moi vous raconter :
L'animal a 72 heures pour trouver une nouvelle famille à partir du moment où
vous la laissez.
Parfois un peu plus si la fourrière n'est pas pleine et arrive à se
débrouiller pour le garder en parfaite santé.
S'il prend froid, il meurt.
Il sera confiné dans une petite cage, entourré des aboiements et des pleurs
de 25 autres.
Il devra se débrouiller seul pour manger et dormir.
Il sera déprimé et pleurera constamment sur la famille qui l'a abandonné.
S'il a de la chance, et si j'ai assez de bénévoles, il pourra être sorti de
temps en temps.
Sinon, il ne recevra aucune attention, sauf une assiette de nourriture
glissée sous la porte de la cage et quelques giclées d'eau.
Si le chien est grand, noir ou d'une race "bull" (pitbull, mastin…), vous
l'avez conduit à la mort du moment qu'il a passé la porte. Ces chiens ne
sont généralement pas adoptés.
Peu importe qu'il soit "doux" ou "dressé"...
Si le chien n'est pas adopté dans les 72 heures suivant son entrée et que le
refuge est plein, il sera sacrifié.
Si le refuge n'est pas plein et que le chien est suffisamment gentil et
d'une race attractive, il est possible que son exécution soit repoussée,
mais pas pour longtemps.
La plupart des chiens sont mis en cages de protection et sont sacrifiés
s'ils montrent la moindre agressivité.
Même le chien le plus calme est capable de changer dans un tel
environnement.

Si votre chien est contaminé par la toux du chenil (traquéobronchite
infectieuse canine) ou toute autre infection respiratoire, il sera sacrifié
immédiatement, simplement parce que les fourrières n'ont pas les moyens de
payer des traitements à 150 euros.
Et voici quelque chose sur l'euthanasie pour ceux qui n'ont jamais été
témoins de comment un animal parfaitement sain sera sacrifié :
En premier lieu, il sera sorti de sa cage en laisse.
Les chiens pensent toujours qu'ils vont se promener, ils sortent heureux,
remuant la queue... jusqu'à ce qu'ils arrivent à la "chambre", là ils
freinent tous des 4 pattes.
Ils doivent sentir ou capter la mort ou sentir les âmes tristes qui ont été
laissées là.
C'est bizarre mais ça arrive avec tous sans exception.
Le chien ou chat sera tenu par 1 ou 2 techniciens vétérinaires, en fonction
de sa taille et de sa nervosité.
Ensuite, un spécialiste de l'euthanasie ou un vétérinaire entamera le
processus de trouver une veine dans sa patte avant et il lui injectera la
dose de “substance rose”.
Espérons que l'animal ne prenne pas peur en se sentant immobilisé. J'en ai
vu se griffer eux-mêmes et finir couverts de leur propre sang, rendus sourds
par les aboiements et les cris.
Tous ne “dorment” pas immédiatement. Parfois ils sont pris de spasmes
pendant un instant et se souillent.
Une fois terminé, le cadavre de votre animal sera empilé comme un bout de
bois, dans un grand congélateur, avec tous les autres animaux en attendant
qu'on vienne les chercher comme des déchets.
Qu'arrive-t-il ensuite ? Il sera incinéré ? Ils le conduisent à la décharge
? Ils le transforment en nourriture pour animaux? Vous ne le saurez jamais
et vous ne vous poserez probablement jamais la question.
Ce n'était qu'un animal et vous pouvez toujours en acheter un autre, non ?

J'espère que si vous avez lu jusqu'ici, vous avez eu les yeux troublés et
que vous ne pouvez pas vous sortir de la tête les images qui occupent mon
esprit tous les jours quand je rentre chez moi après le travail.
Je déteste mon travail, je déteste qu'il existe et je déteste savoir qu'il
existera toujours à moins que vous changiez et vous rendiez compte des vies
que vous gâchez, bien plus nombreuses que juste celle que vous laissez à la
fourrière.
Entre 9 et 11 millions d'animaux meurent quotidiennement dans les fourrières
et vous êtes les seuls à pouvoir arrêter cela.
Je fais tout mon possible pour sauver les vies que je peux mais les refuges
(fourrières) sont toujours pleins et chaque jour il y a plus d'animaux qui
entrent que ceux qui sortent.
Je veux juste insister sur ce point : NE FAITES PAS D'ELEVAGE OU N'ACHETEZ
PAS D'ANIMAUX TANT QU'IL Y EN A QUI MEURENT DANS LES FOURRIERES.
Détestez-moi si vous voulez. La vérité est douloureuse et la réalité est ce
qu'elle est.
J'espère juste qu'avec ce texte au moins une personne aura changé d'avis sur
l'élevage et l'abandon de son animal dans une fourrière ou sur l'achat d'un
chien.
Espérons qu'un jour quelqu'un vienne à mon travail et me dise "j'ai lu cela
et je veux adopter".
Ca vaudrait la peine.

Si vous voulez que la situation change, renvoyez ce texte à tous vos
contacts.

Jazz M. Onster.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: textes et poèmes "chiens, refuge, adoption..."   

Revenir en haut Aller en bas
 
textes et poèmes "chiens, refuge, adoption..."
Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cockers Forever :: Petites annonces :: Placement chien :: Discussions générales sur les placements-
Sauter vers: